• attente

    Mon repère c'est le café d'en face. Je sais que quand il s'illuminera de ces trois néons kitsch ça y est... la vie diurne aura commencé. En attendant...j'attends. Et je me pose de sérieuses questions . Qu'est ce qui se passe entre 20 et 24 ans ? On m'a filé 10 ans d'un coup ça fait un choc. Argh. Aurais-je le cul entre deux chaises? Entre l'happy world de la post-ado et un métro-boulot-dodo qui se profile à l'horizon.

    J'ai une immense aspiration pour rien. et dire que je déteste les nihilistes. C'est clair on m'a eu. Y'a des méandres de mon ciboulot qui s'agitent à mon insu. Encore 50 ans environ à tirer. VA franchement falloir faire quelque chose. Merde. Je suis au tiers de ma vie. Avec de belles idées comme ça c'est sûr que la journée va bien se passer.

    Non non et renon je ne suis pas déprimée. Je suis socialement dépressurisée c'est très différent. D'abord ça veut dire que je suis dans le trou du cul du monde, paname sans un rond. Autant dire que mes heures de glorioles ne sont pas pour tout de suite. Pis que tout la philo m'ennuie, et là c'est grave...6 ans d'amour pour cette discipline et là c'est le clash..pire qu'une crise conjuguale. J'aurais jamais dû lire Frege. Sur pire que tout le sexe me paraît un pis-aller ennuyeux...et là oui ça va plus. 1m70 de chair qui ne sait plus quoi foutre. Dire que je déteste le sport. Sur sur pire que tout les gens m'ennuient...je crois que je les ai un peu trop observé...résultat ils sont zéro surprise, puis faut avouer que je me fais tellement de blagues à moi-même que pas un peut m'arriver à la cheville ;))

    j'attends d'aller lire libé dans le café d'en face pour m'énerver sur les chroniques de poncet, et cracher sur les socialistes caviardeux. L'homme de ma vie est en vacance, mon coeur aussi du coup. C'est pas le succés ça non. Et zut j'étais pas sensée être une personne géniale? argh ... douce désillusion. Tiens même les mots me pèsent faut dire qu'ils sont pas franchement originaux, va falloir que je trouve un dico des synonymes. Quand j'avais dix ans je parlais mieux, puis je faisais de la BD et des poèmes... J'aurais peut-être du m'arrêter là. fantasmes d'enfance.

    Le café d'en face est ouvert! Maintenant faut attendre le soleil sur la terrasse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :